Sculpteur

François ROGER

(1843 - 1898)
François ROGER  "Monument des Gardes Nationaux"

 Sculpteur et fils de sculpteur, il nait à Rambervillers en 1843 et y meurt en 1898.
 Elève de Dumont et de Bonnassieux, il débute au Salon de 1873. A celui de 1880, il obtient une médaille de 3ème classe pour deux œuvres exposées : Le Bilboquet et Le Temps découvre la Vérité. En 1881, il présente La Muse d’Alfred de Musset et l’année suivante le buste de l’architecte Lalande et divers bustes de femmes.

Mathias SCHIFF

(1862 - 1886)
Mathias SCHIFF  " Statue de René II Duc de Lorraine"

Mathias SCHIFF, né le 15 janvier 1862, est le deuxième enfant de François SCHIFF, commis de ferme, et de son épouse Catherine STABLER, journalière.

Très jeune, il est remarqué par Adolphe BARBA, notable de Rettel qui l’envoie à Nancy où il se distingue en sculptant en 1883 la statue équestre du Duc René II, le vainqueur de Charles le Téméraire en 1477, statue qui s’élève Place Saint Epvre à Nancy.

Nicolas RENARD (REYNARD)

(1654 - ?)
Nicolas RENARD

Sculpteur et probablement peintre, il est né en 1654 à Nancy et meurt dans la même ville vers 1720.
Venu à Paris à l'âge de 15 ans, il y travaille sans maître, exécutant les chapiteaux du Louvre. Il alla à Rome pour trois années puis revint à Paris et y sculpta le mausoléee du Prince d'Harcourt destinéà l'église des Feuillants (aujourd'hui placé à l'église Saint Roch, à Paris).
Il travailla également à Brest et ne revint en Lorraine que vers 1715.

Jean-Martin RENAUD

(1746 - 1821)
Jean-Martin RENAUD

Graveur en médailles et sculpteur, né à Sarreguemines en 1746, il meurt à Paris en 1821.
Il figura au Salon de Paris de 1787 à 1817 et travailla à la décoration de la colonne Vendôme. On connait de lui des oeuvres au Cabinet des médailles de Berlin, au musée Carnavalet avec une série de médaillons en terre cuite, au musée de Valenciennes avec quatre petits bas-relliefs et au musée de Versailles avec la statue d' Auguste Colbert, général de brigade et celle de La Touche Tréville, vice-amiral.

Bibl.  :  "Bénézit 1976 T.8"

Denise ROMANINI-ARAGON

(1910 - ?)
Denise ROMANINI-ARAGON  "Portrait de femme"

 

Peintre et sculpteur, elle est née à Nancy en 1910.
A l’Ecole des Beaux Arts de Nancy elle fut élève de Victor Prouvé pour la peinture et de Carl pour la sculpture.

Willy REUE

(1893 - ?)
Willy REUE        :  Blick auf Aachen

Wilhelm ou Willi REUE est un peintre de portraits, de natures mortes, paysagiste et sculpteur. Il est né en 1893 à Plantières (57).
Doué pour le dessin, le jeune Willi s'intéresse aux arts plastiques. De Metz, il séjourne ensuite à Berlin, Dresde, Cologne et Sarrebruck. Après quatre ans de guerre passé sur le front occidental, il suit des cours à l'académie de Munich, où il finit par s'installer. Il s'adonne de plus en plus à la peinture. 

Victor-Emile PROUVÉ

(1858 - 1943)
Victor PROUVÉ et son fils Jean

Né dans un milieu de dessinateurs en broderie, Victor Prouvé entre à l'Ecole de dessin de Nancy, puis à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de Cabanel. Résidant à Paris jusqu'en 1902, mais sans cesser de participer à la vie artistique nancéienne, il devient le second président de l'Ecole de Nancy à la mort d'Emile Gallé en 1904. 

Charles PÊTRE

(1828 - 1907)
Charles PÊTRE

 Sculpteur, Charles Pette, ou Pêtre après changement orthographique de son patronyme, naît à Metz, en 1828.  Pêtre suit les cours du sculpteur Armand Toussaint à l’école des beaux-arts de Paris. L’artiste accède à la notoriété avec sa statue du maréchal Ney, inaugurée en 1860 sur l'esplanade de Metz. Les commandes publiques et privées affluent alors. On lui doit notamment la figure allégorique La Source, un Dom Calmet, ou encore les bustes de Félix Maréchal et d’Émile Bouchotte.

Albert POINSIGNON

(XIXème siècle)

Sculpteur et graveur sur camées, il est né à Ancerville (55) au XlXe siècle.
Elève de Ponscarme. En 1877, il exposa au Salon La lecture, et en 1878, l'Amour désarmé (Camée).

 

Bibl.  :  "Bénézit 1976 T.8"

Charles-Augustin PIOCHE

(1762 - 1839)
Charles-Augustin PIOCHE.jpg

Sculpteur, né à Metz en 1762, il décède dans cette ville en 1839. Fils et probablement élève de Jean-Baptiste Pioche. Il vint à Paris, entra aux Ecoles de l'Académie Royale et y fut élève de Bridan. En 1789, il obtint le Grand Prix de sculpture, et céda son rang à son camarade Lemot. L'année suivante, il échoua au concours et en éprouva tant de dépit qu'il brisa son bas-relief.

Pages

S'abonner à RSS - Sculpteur