Nicolas CORDIER

Nicolas CORDIER

1567 - 1612
Nicolas CORDIER       :  Les Trois Graces

Nicolas Cordier (Nicolo Cordieri da Lorena ou Nicola Cordigheri en Italien), dit Il Franciosino, né dans le duché de Lorraine en 1567 et mort à Rome le 29 novembre 1612, est un sculpteur lorrain actif en Italie.
 

Originaire de Lorraine, d'où les surnoms (Il LorenoLoreneseNiccolo Lorina ou della Lorena) qui lui ont été donnés en Italie, Nicolas Cordier serait né à Saint-Mihiel, patrie de Ligier Richier, si toutefois il existe un lien direct avec un sculpteur homonyme (Nicolaus Cordier quondam Mengyndi loco sancti Myel Verdunensis diocesis sculptor) mentionné dans un document datant de 1649, soit 37 ans après la mort du Franciosino. Nicolas Cordier aurait ainsi été l'élève de Gérard Richier, fils de Ligier.

Après un passage à la cour nancéienne du duc Charles III, c'est sous la protection de ce dernier que Nicolas Cordier s'installe à Rome dès 1592, où il dirige dès avant 1604 un atelier situé Via de' Pontefici, et où il se marie en 1607 avec Cleria Quarta, fille de l'architecte Muzio Quarta et filleule de l'architecte Domenico Fontana. Parmi les mécènes et commanditaires du sculpteur figurent les papes Clément VIII et Paul V ainsi que les cardinaux Cesare Baronio, Paolo Emilio Sfondrati, Pietro Aldobrandini, neveu de Clément VIII, Alexandre de Médicis (futur Léon XI), Maffeo Barberini (futur Urbain VIII), et Scipion Borghèse, cousin de Paul V. Le cardinal Borghèse lui fait notamment restaurer le groupe antique des Trois Grâces et lui confie la réalisation de sculptures profanes polychromes à partir de fragments d'autres statues de l'Antiquité. En 1606, les chanoines du Latran le choisissent pour immortaliser le roi de France Henri IV.

Membre de l'Académie de Saint-Luc dès 1604, Cordier appartient également à la Congregazione dei Virtuosi del Panteone et à l'Universita dei Marmorari.

Atteint de surmenage et de maux d'estomac, Nicolas Cordier meurt en 1612 dans sa maison située dans la paroisse Sant'Andrea delle Fratte. Il est inhumé à Rome dans l'église française de la Trinité.

Catégorie:


Oeuvres de Nicolas CORDIER mises en vente

Affichage 1 - 2 sur 2

Design for a full-length statue of King Henri IV in Roman costume - Encre, pen, wash, black chalk

Lot n° 162
41,8cmx22,3cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


La Charité - Dessin à l'encre et lavis

Lot n° 56
36,6cmx24cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !