Pinax IcoPinax iconicus Antiquorum ac Variorum in Sepulturis Rituum ex Lilio Gregorio Excerpta

Pinax iconicus Antiquorum ac Variorum in Sepulturis Rituum ex Lilio Gregorio Excerpta - Petit in 4°

img_abonnes_only2.jpg

Technique:

Lot n° 77
[Lyon, Clément Baudin, 1556].
Petit in-4 oblong [106 x 156 mm] de 19 ff., 13 planches [A-D4, E3]: maroquin citron, armoiries dorées au centre des plats, dos à nerfs avec chiffres dorés répétés, pièce de titre rouge et verte, filet sur les coupes, large dentelle intérieure, tranches dorées (Lortic).
Édition originale.
Ce remarquable traité consacré aux pratiques funéraires antiques est l'oeuvre du “pourtrayeur & tailleur d'histoires” lorrain Pierre Woeiriot (1532-1599).
Le premier beau livre français orné de figures gravées sur cuivre.
Belle illustration comprenant 13 figures dessinées et gravées en taille-douce par Pierre
Woeiriot: un titre à encadrement macabre gravé orné de squelettes en diverses attitudes, une dédicace au duc de Lorraine Charles III, un autoportrait de Woeiriot âgé de 24 ans, 9 planches de cérémonies funèbres très finement gravées et la marque de Clément Baudin datée de 1556.
Livre de virtuose, exécuté avec une étonnante finesse propre à cet artiste issu d'une dynastie d'orfèvres et ayant reçu une rigoureuse formation de graveur de médailles sous la férule de son père. Ayant séjourné en Italie pour perfectionner son maniement du burin, Woeiriot développa une excellence dans son métier rarement atteinte par les burinistes de son temps.
Les planches de cet opuscule, toutes signées par Woeiriot ou de la croix de Lorraine, mêlent des éléments d'inspiration bellifontaine et du maniérisme lorrain avec un sens profond du réel comme en témoignent quelques planches représentant la ville de Lyon.
Pierre Woeiriot précise dans la dédicace au jeune duc Charles III de Lorraine, son protecteur, qu'il a lui-même fondu et poli les planches de cuivre, qu'il les a dessinées, gravées au burin et imprimées personnellement. Comme Rembrandt, il tirait lui-même ses épreuves.
Les planches représentent les funérailles chez les romains, les Indiens, les Hérules, les Égyptiens, les Scythes ainsi que les funérailles de Patrocle.
Le texte de cet opuscule est composé de neuf extraits du De sepulchris et vario sepeliendi ritu de Giglio
Gregorio Giraldi (1479-1552) publié sans illustration à Bâle, Michael Isingrinius, en 1539.
C'est aussi la première publication connue du libraire Clément Baudin.
Très bel exemplaire aux armes d'André-Prosper-Victor Masséna, duc de Rivoli et prince d'Essling (1829-1899).
Trous de vers restaurés dans les marges de quelques feuillets.
Des bibliothèques André-Prosper-Victor Masséna, duc de Rivoli et prince d'Essling (Cat. Rauch, IIIe vente 1953, n° 186) et sir Robert Abdy, avec son ex-libris (1976, II, n° 231).
(Mortimer, French XVIth Century Books, II, n° 555. Baudrier, V, 24-25. Olivier, pl. 2467, fer n° 1.
Robert-Dumesnil, Le peintre-graveur français, VII, pp. 86-93, n° 193-204.)

Vente en Live