Le Doyen des Crapauds

Le Doyen des Crapauds - Plume et encre brune, aquarelle

img_abonnes_only2.jpg

Technique:

Lot n° 180
30cmx18cm

«Que de fois, mon Dieu, nous avons causé de toutes ces choses en nous promenant le soir, côte à côte, tandis que les petits folâtraient devant nous! «Oh! que j'aurais voulu te connaître à cette époque-là, me disait-elle, alors que tu étais si malheureux! je t'aurais consolé, mon gros bijou.»
Ah! être appelé mon bijou, c'est la joie suprême.
«Tu es enfant, lui répondais-je; si je t'avais connue, je n'aurais pas été malheureux.»
Je souriais de bon coeur et je l'embrassais au front.
Il faut vous dire maintenant, quoiqu'il soit un peu niais de parler tant de soi, il faut vous dire que j'ai gagné beaucoup en prenant des années; j'ai acquis un embonpoint qui ne m'est point défavorable; mon regard en outre a plus de..., ma démarche aussi... Enfin je ne suis plus laid. Parole d'honneur, demandez à ma femme!
C'est mon pauvre beau-père qui n'embellit pas! Seigneur!
Un vieux Crapaud.»
Honoré de Balzac, Les animaux malades de la peste, «Les Doléances d'un vieux crapaud».