Artiste

Maurice-Paul CHEVALLIER

1892 - 1987
Maurice-Paul CHEVALLIER       :  Vase-boule

Nous ne possédons aucun élément biographique sur cet artiste.
On sait seulement que, neveu de Raymond CHEVALLIER, il a repris la direction artistique des Faïenceries et Emaux de Longwy en 1931 Il y crééra les fameux vases boules tel  le "Boule coloniale" qui fut primé à l'Exposition Coloniale de 1931 ou le "Vase boule Atlas".
Il a aussi peint sur toile ou sur panneau.

Joseph MOUGIN

1876 - 1961
Frères MOUGIN

Joseph (1876–1961) et Pierre Mougin (1880–1955), céramistes et sculpteurs nancéens, furent contemporains de l’Ecole de Nancy et de l’émergence de l’Art Déco . La "passion du feu" qui s’est rapidement emparée de ces deux frères les aura animés tout au long de leur vie. Captivé par la science, l’horticulture ou encore la biologie marine, le jeune Joseph Mougin semble prédestiné aux thématiques chères à l’Art Nouveau végétal lorrain, qui marqueront tout le début de son activité d'artiste.

Paul-Joseph HADOL dit WHITE

1835 / 1875
Paul HADOL        :  Caricature

Rejeton de la bourgeoisie vosgienne (son père était avoué), Paul Hadol né à Remiremont, fut employé des douanes avant de monter dans la capitale pour y vivre la vie de bohème.

Eugène MICHEL

1848 - 1904
Eugène MICHEL

Initié par son père, tailleur et graveur de cristal à Lunéville, Eugène MICHEL, né en 1848 à Lunéville. Il est formé à la Cristallerie de Baccarat et aurait été engagé dans l’atelier de Charles Gallé. Il n’a que dix-neuf ans quand il est remarqué par Eugène Rousseau (1827-1890). Il travaille pour lui comme graveur et décorateur. A ce moment là, Il grava pour Rousseau, toute une gamme de verrerie d’un esprit très Art Nouveau. A partir de 1867, il travaille pour le successeur  et ami Ernest Baptiste Léveillé. Il prendra son envol vers 1890.

Stephane STEZLE

1820 - 1905
STEZLE       :   Pendule lorraine

 

Prénommé aussi Stéphane
Artiste ferronnier à Nancy
Extrait de notes personnelles publiées ou inédites
Sur le facteur de pianos Joseph Stezle.
Par Jean-Marc Stussi (qu'Artlorrain.com remercie pour ces informations)

DAUM

Auguste DAUM

À la suite de la guerre de 1870, Jean Daum (1825 - 1885), notaire à Bitche, vend son étude et opte pour la France. Il s'installe à Nancy en 1876 et prête, la même année, de l'argent à plusieurs reprises à Avril et Bertrand, propriétaire de la verrerie Sainte-Catherine de Nancy, une manufacture qui produit du flaconnage et de la gobeleterie ordinaire. L'entreprise ne trouve pas son équilibre financier et Daum est contraint de la racheter : il y investit 50 000 francs le 23 mars 1878 et devient chef d'une entreprise de 150 ouvriers, dans un domaine dont il ignore tout.

Patricia-Lysiane BECK

1961 _
Patricia-Lysiane BECK

Nul n’est prophète en son pays. Patricia-Lysiane Beck est bien placée pour le savoir. Ce week-end, dans le cadre d’Art. Metz, cette Sarregueminoise effectue une de ses rares expositions dans la région : «  Je suis dans des galeries à Paris, La Baule ou Arcachon. A chaque fois, je n’ai sollicité personne. On est venu me chercher. Ce qu’aucun professionnel de la région n’a jamais fait. » Dommage. A Paris, la cote de celle qui peint des instants de vie a pris une autre dimension. «  Quand la galeriste m’a donné les prix qu’elle avait fixés, je me suis dit que rien ne se vendrait.

Alice VERNET

1865 / ?
Alice VERNET

Née en 1865 à Monthureux sur Saône dans les Vosges, elle fut élève de Gaston Saint Pierre. Elle a exposé aux Salons des Artistes Français et aux Salons des Femmes Peintres et Sculpteurs.
Elle s'est spécialisée dans la peinture de portraits.

Bibl.   :  Bénézit ed. 1999 T. 14

Jean-Luc ROTH

? -
Jean-Luc ROTH

Jean Luc Roth graveur de formation à une évolution artistique non linéaire. Son parcours s'articule autour d'une réflexion sur le langage de la trace et du signe.

Jean-Luc Roth vit et travaille à Montigny-lès-Metz mais sa renommée a bien dépassé les limites de la région.
Né en 1954 à Metz, il intègre, en 1972, l’école des Arts Appliqués de Metz, puis de Strasbourg et de Rouen.

L’artiste débute sa carrière dans l’illustration et le dessin publicitaire, pour se tourner ensuite vers la gravure en 1980. 

Auguste MAJORELLE

1825 / 1879
Auguste MAJORELLE

Auguste MAJORELLE naît à Lunéville en 1825. Il se spécialise très tôt dans la décoration sur faïence en faisant son apprentissage à l'ancienne manufacture royale lunévilloise, dirigée par Keller et Guérin. Il y décore des faïences réalisées d'après des moules du XVIIIème siècle puis s'installe à son compte et commercialise, sous la marque Majorelle, de grands poêles de faïence. Il connaît très vite le succès ; sa notoriété incite la faïencerie Aubry de Toul Bellevue à lui commander des dessins de modèles.

Pages

S'abonner à RSS - Artiste