Lunéville

Nicolas BEDAN

1672(?) - ?

Né probablement à Lunéville, vers 1672, s'y maria le 21 mai 1715 avec Jeanne-Thérèse Micard, veuve du sr. Jean-François Dupuis ; il était fils de Nicolas Bedan, marchand, et de Jeanne Gadel.Il mourut à Lunéville, peintre de S, A. R, le 26 septembre 1752, âgé de 80 ans. Il avait eu trois fils, à Lunéville : le 25 mai 1716, François-Claude, mort le 29 août suivant; Georges, né le 14 août 1717, mort le 1" janvier 1719, et enfin Nicolas-Philippe, né le
21 mai 1718. Une fille naquit le 8 août 1719, Peintre décorateur, il tra-

Jean-François FOISSE dit BRABANT

1708 - 1763

Peintre d'histoire et de portraits, Jean-François FOISSE est né à Lunéville en 1708.
après avoir travaillé aux décors de la nouvelle Comédie de Lunéville en 1734, il devient "Peintre du Roi" pui "Premier peintre".  Il voyagea à Rome. Les deux seules oeuvres certaines que l'on conserve de lui sont des "Bibliothèques", originellement en pendant, en trompe-l'oeil d'excellente facture, au Wadsworth Atheneum d'Hartford (Connecticut) et au musée de Lunéville.
Dominique Collin a gravé un de ses dessins. Il eut quatorze enfants dont deux furent peintres, Charles et Jacques.

 

Etienne de LA TOUR

1621 - 1692
Etienne de LA TOUR       :  L'éducation de la Vierge

Peintre, Etienne de LA TOUR est né en 1621 à Lunéville.
On sait peu de choses sur la biographie de l'artiste. Fils de Georges de LA TOUR (1593 - 1652) il fut son élève et son collaborateur.
Il se marie en 1647 avec Anne Catherine Friot de Vic et décède  en 1692.
On ne connait presque rien de son oeuvre si ce n'est cette "Education de la Vierge" bien dans le style des clair-obscurs de son père..

Eugène MICHEL

1848 - 1904
Eugène MICHEL

Initié par son père, tailleur et graveur de cristal à Lunéville, Eugène MICHEL, né en 1848 à Lunéville. Il est formé à la Cristallerie de Baccarat et aurait été engagé dans l’atelier de Charles Gallé. Il n’a que dix-neuf ans quand il est remarqué par Eugène Rousseau (1827-1890). Il travaille pour lui comme graveur et décorateur. A ce moment là, Il grava pour Rousseau, toute une gamme de verrerie d’un esprit très Art Nouveau. A partir de 1867, il travaille pour le successeur  et ami Ernest Baptiste Léveillé. Il prendra son envol vers 1890.

S'abonner à RSS - Lunéville