Fontaine de Jouvence - Mélancolie

Date: 
1905
Fontaine de Jouvence - Mélancolie - Huile sur carton double face, signée

Lot n° 13
Signée sur l'une des faces.
34cm x 48.5 cm

Œuvre en rapport :
Une composition approchante est reproduite in Lucie Cousturier, K. X. Roussel, Paris, Bernheim - Jeune Éditeurs d'Art, 1927, p. 60 : Ker-Xavier Roussel, La Fontaine de Jouvence, c. 1900-1905, Huile sur panneau, 42 x 62 cm, signée en bas à gauche, localisation inconnue, ancienne collection de " la peau de l'ours ".

 Roussel élabore la thématique de la fontaine de Jouvence au tournant du XXe siècle. Un thème qui lui tient à cœur, car il le développera jusqu'à la fin de sa vie, selon des formules différentes suivant les époques. Cette composition appartient aux années 1900-1905, avec la personnification de la fontaine en jeune femme nue devant un arbuste et la résurgence en flaque, animée de putti et de nymphes. On connaît de Roussel une peinture qui reprend le vieillard de gauche, typique des compositions de Fontaines autour de 1900 (Ker-Xavier Roussel, Étude pour une Fontaine de Jouvence, c. 1900-1905, Huile sur toile, 94 x 73,5 cm, collection particulière).

L'autre côté de l'œuvre confirme la date de 1900-1905. Le sujet est lui aussi bien connu, puisqu'il s'agit de cette " mythologie de proximité " que Roussel aime décrire, quand il installe des nymphes atemporelles dans le paysage de son alentour quotidien, dans un curieux télescopage de deux temps, le temps mythique et le temps quotidien. Ici, en l'occurrence, une jeune femme dénudée et un enfant posent sur les coteaux de L'Étang-la-Ville, la campagne où l'artiste vient d'emménager à la fin de l'année 1899.