Saint Arnoul de Metz

Saint Arnoul de Metz - chêne sculpté

Lot n° 18
avec infimes traces de polychromie, dos ébauché. Revêtu d'une armure, le saint est représenté debout et mitré, tenant un livre ouvert dans sa main gauche, un anneau entre le pouce et l'index, et un bâton de commandement de l'autre ; les pans de la chape sont retenus sur sa poitrine par un fermail ouvragé ; terrasse à pans moulurée.
Bruxelles, attribué à Jan Borman I (actif environ de 1460 à 1502), vers 1480/1500.
Hauteur : 76,7 cm
(possible restauration ancienne à la jambe droite, petits manques et réparations)
Ouvrage consulté : L. Réau, Iconographie de l'art chrétien, T III, réimp. New York, 1988.
Il s'agit d'une rare représentation de saint Arnoul de Metz, saint sous les Mérovingiens et qui naquit près de Nancy. Maire du palais d'Austrasie, il quitta le pouvoir à trente ans et fut nommé évêque de Metz de 614 à 627. On raconte qu'il jeta son anneau épiscopal dans la Moselle en demandant à Dieu qu'il lui fût rendu s'il obtenait la rémission de ses péchés. Pour rappeler ses fonctions laïques, il est figuré ici portant une cuirasse sous la chape épiscopale.
Il n'est guère aisé de faire la distinction entre l'oeuvre de Jan
Borman I et son fils Borman II. Le rapprochement de la belle tête de ce saint Arnoul avec le buste d'évêque conservé au musée communal d'Archéologie, d'Art et d'Histoire de Nivelles attribué au père semble conforter l'attribution à Jan I (inv. SUB23, fig.).
On y voit une semblable sensibilité dans les expressions et une similitude dans le rendu des modelés, marqués ici par un certain ascétisme chez ce religieux lorrain qui termina sa vie en ermite.