Maximilien de Béthune, duc Sully aux pieds du roi Henri IV

Maximilien de Béthune, duc Sully aux pieds du roi Henri IV - Deux sculptures bronze doré signé

Lot n° 302
Paire de statuettes en bronze doré H. 28 cm et H. 21 cm Œuvre en rapport : -Atelier de Paul-Louis Cyfflé, Henri IV et Sully, vers 1769, terre de Lorraine, H. 36 x L. 20,5 x P. 12,4 cm, Paris, musée du Louvre, inv. OA 11348. Littérature en rapport HORIOT (Maïté), Paul-Louis Cyfflé et les terres de Lorraine aux XVIIIe-XIXe siècles dans les collections du Musée Historique Lorrain, mémoire de maîtrise d’histoire de l’art sous la direction de François PUPIL et Francine ROZE, Université de Nancy 2, 2002-2003, pp. 178-181, n°86. L’épisode de la réconciliation du roi Henri IV avec son ministre est devenu un sujet très populaire dès le XVIIIe siècle grâce à la pièce de théâtre écrite par Charles Collé en 1762. La scène est notamment illustrée par le sculpteur originaire des Pays-Bas méridionaux, Paul-Louis Cyfflé, célèbre pour ces statuettes en terre cuite de Lorraine. Lui-même s’inspire d’une gravure d’Antoine-Jean Duclos illustrant l’ouvrage de Charles Collé. Le groupe est tout d’abord édité en biscuit de terre de pipe par la manufacture Cyfflé à Luneville, puis à Saint-Clément, Niderviller et Toul-Bellevue. Appartenant aux modèles les plus connus de l’artiste, le groupe a ensuite été repris au XIXe siècle dans divers matériaux. Ici la scène a été traduite en deux figures isolées en bronze doré.