Etienne COURNAULT

Etienne COURNAULT

(1891 - 1948)
Etienne COURNAULT

Peintre, graveur né à Malzéville (54) en 1891 et y meurt en 1948.  D'origine lorraine, il appartient avec ses amis Jean Lurçat et Jean Prouvé à la jeune génération d’artistes héritiers de l’Ecole de Nancy formés aux arts graphiques autant qu’aux arts appliqués. D’abord formé à la gravure puis destiné à une carrière de portraitiste mondain, le jeune homme se tourne vers les avant-gardes dès son arrivée à Paris en 1921.
D’abord influencé par le cubisme, il ne tarde pas à explorer d’autres champs créatifs inspirés par la poétique surréaliste et l’humour Dada: la tache, le graffiti, le dessin d’enfant, le masque, la calligraphie deviennent ses thèmes privilégiés.

Au milieu des années vingt, sa curiosité le conduit à explorer l'ancien procédé de la peinture sous verre et du verre églomisé, réalisé à partir du miroir.

À partir de ces compositions, il fabrique des « objets sans nécessité apparente » dont Man Ray réalisera des photographies puis imagine de véritables sculptures de verre et trouve ainsi des applications inédites dans les arts appliqués.

C’est à l’occasion d’une exposition à la galerie Vavin-Raspail que Cournault fait son entrée dans le Paris artistique et entame l'une des périodes les plus prolifiques de sa carrière.
Le couturier Jacques Doucet devient son principal client et l'introduit dans le cercle de ses artistes favoris : Cournault rencontre Rose Adler et Pierre Legrain qui deviendront des intimes. Séduit par l’originalité de l’œuvre de Legrain, il collabore avec son ami à la conception de plusieurs meubles. D’autres fructueuses collaborations suivront avec son ami d’enfance Jean Prouvé et l’orfèvre Jean Desprès pour la création de bijoux.
La disparition de Doucet puis de Legrain en 1929 affecte profondément Cournault qui se détourne peu à peu des arts décoratifs. Cournault se retranchera chez lui en Lorraine et entreprendra de nouvelles recherches qu’il n’acceptera de montrer qu’à de rares occasions.
À des recherches picturales qui viennent tutoyer celles de Masson, de Miro ou de Klee, le lorrain amplifie son travail par de nombreuses expérimentations techniques comme la peinture au sable, la fresque, de très nombreux procédés de gravure. Consacré par quelques commandes publiques, l’artiste meurt prématurément en 1948 laissant une œuvre conséquente, fruit d’une aventure spirituelle, volontairement menée et vécue dans la solitude et le mépris de la compétition.

Bibl.  :  "http://www.authenticite.fr"
            André Jacquemin  "Etienne Cournault" in "Le Pays Lorrain" 1951 
              


Oeuvres de Etienne COURNAULT mises en vente

Affichage 21 - 40 sur 218

Lot n° 306
 Epreuve d'essai dédicacée "à André Jacquemin, bon souvenir".
Cuvette : 150 x 150 mm. CR 314.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Mon père lisant à la loupe, planche 2. - Eau-forte, aquatinte et burin, signé

Lot n° 288
Epreuve d'artiste, numérotée 1/5 + 60 ;1936.
Cuvette : 173 x 120 mm. CR 663.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Portrait d'un moine, portrait de Jacques Simonin, Frère Réginald - Burin signé

Lot n° 307
Epreuve d'artiste, numérotée 2/6 et dédicacée "à André Jacquemin, bien amicalement, 1943".
Cuvette : 275 x 220 mm. CR 600

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


L'amateur d'oiseaux - Burin signé

Lot n° 289
Epreuve numérotée 39/45 et datée 1934". Cuvette : 450 x 320 mm. CR 471. (mouillure en bas à droite ; déchirure d'un cm)

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Le Pêcheur comtois - Burin signé

Lot n° 309
 Epreuve du 5e état numérotée 6/25 et dédicacée "à Jacquemin, son ami Cournault, 1935".

Cuvette : 218 x 277 mm. CR 527. (mouillures)

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Le peintre Victor Guillaume, accoudé, les mains jointes - Zincographie signée signée

Lot n° 290
Epreuve du 1er état, numérotée 4/10 et datée 1927.
Cuvette : 457 x 375 mm. CR 35. (éraflure en bas à droite, due à un verre cassé, relatée par Etienne Cournault dans la partie manuscrite)

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Cinq paysages typographiques, projet pour une illustration de livre - Burins signés

Lot n° 310
 Epreuve d'artiste, numérotée 3/5 et datée "1943".
Cuvettes : 120 x 120 mm et 60 x 60 mm. CR 739.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Pierre d'essai pour illustrer La Porte étroite, d'André Gide. - Suite de cinq lithographies imprimées sur la même feuille, signé

Lot n° 291
Suite de cinq lithographies imprimées sur la même feuille. Epreuve numérotée 12/42 et dédicacée "à André Jacquemin, son ami E. Cournault 1938".
Feuille : 47 x 56 cm. CR 666. (deux déchirures d'un cm dans la marge)

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Mado - Gravure au burin signée

Lot n° 308
Epreuve d'artiste, dédicacée "à Jacquemin, son ami".
Cuvette : 147 x 117 mm. CR 421.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Léda et le cygne - Gravure au burin signée

Lot n° 292
Epreuve d'artiste, numérotée 1/5 et dédicacée "à André Jacquemin, bien cordialement, 1943".
Cuvette : 216 x 280 mm. CR 650.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


L'homme-oiseau, ou L'oiseau de nuit - Eau-forte, burin, aquatinte sur cuivre, signé

Lot n° 293
Epreuve du 1er état, numérotée 1/50 (deux épreuves) et dédicacée "à André Jacquemin, bien cordial souvenir, 1943".
Cuvette : 120 x 100 mm. CR 687

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Les deux soeurs - Gravure au burin signée

Lot n° 294
 Epreuve sans marges.
Cuvette : 142 x 235 mm. CR 435.

 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


La Vouivre, légende comtoise - Burin signé

Lot n° 295
 Epreuve du 1er état, numérotée 1/60 et dédicacée "à André Jacquemin, souvenir de Etienne Cournault 1943".
Cuvette : 140 x 120 mm. CR 706.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Colette au noeud de moire - burin signé

Lot n° 296
 Epreuve d'artiste de 1933, numérotée 4/25 et dédicacée "à André Jacquemin, son ami Cournault, 1938".
Cuvette : 355 x 275 mm. CR 402.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


"Belle Dame platinée" - Monotype signé

Lot n° 300
dédicacé "pour Anne Jacquemin, son vieil ami E. Cournault".
 64,5 x 50 cm..

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Nature-morte à la coupe de fruits et vases - Fresque signée

Lot n° 301
dédicacée "à André jacquemin, son ami E. Cournault, 1936", et marquée "Fresque sur mortier frais au sable de grès d'Epinal".
24 x 45,5 cm. (accidents aux extrémités en partie basse)
Provenance : - Anne Jacquemin, fille d'André Jacquemin.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Le dompteur - Glace peinte signée

Lot n° 299
 23 x 27 cm.
Avec son socle en acier de Siegel Paris. Provenance : - offert par Etienne Cournault à André Jacquemin et Andrée Poncelet, à l'occasion de leur mariage, en 1934. - par descendance, Anne Jacquemin, fille d'André Jacquemin.

 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Nu allongé - Monotype signé

Lot n° 302
dédicacé "aux amis Jacquemin, pour leur anniversaire de mariage, 10 juillet 1944".
Feuille : 30,5 x 27,5 cm. (déchirure de 1 cm à droite ; mouillure à gauche) Provenance : - Anne Jacquemin, fille d'André Jacquemin.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Exceptionnelle bague moderniste à monture en argent, enserrant une glace peinte et gravée, figurant un couple enlacé. - Bague en argent de Jean Després, signée

img_abonnes_only2.jpg

1934

Lot n° 298

Signée "J. Després - E. Cournault" à la pointe au revers, et datée 1934.
Porte les poinçons de Maître Orfèvre et de garantie.
Poids brut : 14,4 g. (rayures d'usage sur le verre, usures aux extrémités de la monture)

Provenance : - offert par Etienne Cournault à André Jacquemin et Andrée Poncelet, à l'occasion de leur mariage, en 1934. - par descendance, Anne Jacquemin, fille d'André Jacquemin.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Papillon au bord de la fenêtre - Monotype signé

Lot n° 303
dédicacé "à André Jacquemin, bien cordial souvenir, 41".
Feuille : 63 x 51 cm. (déchirures dans les marges ; deux scotches au revers ; trou de 2 cm en partie haute)
Provenance : - Anne Jacquemin, fille d'André Jacquemin.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !

Pages