Portrait du nain Nicolas Ferry, dit Bébé

Portrait du nain Nicolas Ferry, dit Bébé - Huile sur toile

Lot n° 41
93cmx67,5cm

Ce tableau est la reprise de la composition conservée au musée
Lorrain à Nancy.
Nicolas Ferry est né le 11 novembre 1741 à Champenay dans les Vosges. A sa naissance, il ne mesurait entre 20t 21 centimètres et ne pesait que 612 grammes. Alors qu'il avait 6 ans, l'enfant fut présenté à Stanislas Leszczynski, Roi de Pologne déchu, devenu duc de Lorraine, qui demanda à le garder dans son château de Lunéville. Il lui porta une affection sans faille, l'habilla comme un prince et lui fit même construire une calèche et une maison à sa taille. Stanislas le surnomme alors «Bébé», dérivant de l'anglais baby, faisant entrer ce mot pour la première fois dans la langue française (on emploie les termes nouveau-né ou nourrisson).
Nicolas était remarquablement proportionné, vif, gentil, gracieux et farceur mais à la fois paresseux, jaloux, têtu et gourmand. Bébé devint un personnage illustre, côtoyant nombre de personnalités de l'époque tels Buffon, Daubenton ou encore Montesquieu.
Il grandit jusqu'à atteindre 89 cm. A partir de 18 ans, Nicolas perd de sa gaité, prend l'allure d'un vieillard et devient irascible (atteint de progéria). Son surnom affectueux de «Bébé'' cède sa place à celui du «Nain Jaune», en référence à un conte cruel du xviie siècle écrit par la baronne d'Aulnoy. Un jeu de cartes apparaîtra d'ailleurs, le «Jeu du Nain Bébé» qui deviendra après la
Révolution française, le «Jeu du Nain Jaune». En mai 1764, Bébé tombe malade d'une grippe qui lui sera fatale, il mourra dans les bras de sa mère le 9 juin 1764 à près de 23 ans. Après sa mort, le naturaliste Buffon reçu ses ossements et fit monter le squelette, aujourd'hui conservé dans les collections du Muséum d'Histoire
Naturelle à Paris.