Jean LURÇAT

Jean LURÇAT

(1892 - 1966)
Jean LURÇAT

Peintre, graveur, cartonnier de tapisseries et céramiste, né à Bruyères en 1892, il décède à Saint Paul de Vence en 1966.          Après des études secondaires à Épinal, il s'inscrit à la faculté des sciences de Nancy et envisage des études de médecine. Il se rend en Suisse et en Allemagne (Munich) et quittant la voie des études, il entre à l'atelier de Victor Prouvé, le chef de l'école de Nancy.

En 1912, Jean Lurçat s'installe à Paris avec son frère André. Il s'inscrit à l'académie Colarossi puis à l'atelier du graveur Bernard Naudin. Il découvre alors les peintres Matisse, Cézanne, Renoir…, devient proche de Rainer Maria Rilke, Bourdelle, Elie Faure…, et fonde avec trois amis les Feuilles de mai, une revue d'art à laquelle participent ces célébrités. Il devient ensuite apprenti auprès du peintre fresquiste Jean-Paul Lafitte avec lequel il mène, en 1914, un premier chantier à la faculté des sciences de Marseille.

Son premier voyage en Italie est interrompu en août par la déclaration de guerre. Revenu en France il s'engage dans l'infanterie, mais malade, il est évacué le 15 novembre. Pendant sa convalescence à Sens, en 1915, il pratique la peinture et s'essaie à la lithographie. Renvoyé au front en juillet 1916, il est blessé et évacué. Il ne retournera plus au front. Dès septembre, il expose des œuvres à Zurich.

    Ses premières tapisseries sont exécutées au point sur canevas (1915-1932). C'est en 1933 que sont réalisées ses premières oeuvres sur un métier  en basse lisse, dans l'atelier d'Aubusson pour L'Orage, en haute lisse aux Gobelins pour Les Illusions d'Icare.

En 1937, Lurçat découvre la tenture de l'Apocalypse d'Angers qui est, pour lui, une révélation esthétique (ampleur et poésie) et technique (gros tissage, palette réduite, dessin simplifié). Il crée ainsi le carton à couleurs non plus peintes mais numérotées et limitées en nombre, révolution technique qui devait entraîner une révolution commerciale ; le temps d'exécution est ainsi réduit, mais le travail du lissier devient purement mécanique. [...]
Influencé en peinture par les fauves, par les cubistes puis par les surréalistes, Lurçat est, dans ses cartons, essentiellement symboliste. Les symboles, souvent répétés (le coq, annonciateur de l'aurore, le soleil, symbole de vie), parfois originaux et sophistiqués, sont servis par un dessin stylisé.     
La guerre de 1940 oriente Lurçat vers des sujets engagés : Es la verdad (1942) et Liberté (1943, d'après le poème d'Eluard) sont tissées clandestinement à Aubusson. Puis il travaille à des oeuvres monumentales aussi bien pour les églises (Assy, 1947, Tapisserie de l'Apocalypse ) que pour des édifices publics (musée du vin à Beaune, 1947).

C'est en 1957 que commence à Aubusson la mise au métier de cette tenture gigantesque, en dix panneaux, intitulée Le Chant du monde (acquise par la municipalité d'Angers). Elle illustre sur quatre-vingts mètres de long les angoisses et les espérances de l'homme à l'ère atomique, la "poésie" étant  la réponse ultime, optimiste et victorieuse aux agressions diverses représentées essentiellement par L'Homme d'Hiroshima .

En juin 1944, il s'associe aux combats de la résistance communiste avec Tristan Tzara, André Chamson, René Huyghe, Jean Cassou, Jean Agamemnon… Il est nommé au Comité de Libération : dirige l'hebdomadaire Liberté et la revue Les Étoiles du Quercy.

Il rencontre Simone Selves qui deviendra son épouse le 11 août 1956. Victor Soskice, son fils adoptif, pris au cours d'une mission de sabotage en France, est déporté en Allemagne et exécuté en 1945. Jean Lurçat et Rossane Timotheef n'apprendront sa disparition qu'un an plus tard.

À partir de 1951, Lurçat séjourne régulièrement à Sant Vicens (près de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales), un centre potier créé par Firmin Bauby. Il y travaille la céramique en décorant plats, assiettes, carreaux, pichets, vases. Il fait d'ailleurs là-bas la connaissance du peintre audois Jean Camberoque
Il crée de grandes céramiques pour l'École de Saint-Denis et la poterie de Sant Vicens.

 En 1962, malgré une santé devenue fragile, il continue à travailler intensément et à voyager pour des expositions et des conférences (en France, Suisse, Allemagne, URSS). Une rétrospective de l'œuvre peint de Jean Lurçat (1920-1962) se tient à Paris. Il compose Transmondia (3,15 × 6,35 m), Couleurs et Lumières (2 75 × 4 50 m), Le Vin et la Musique (5 93 × 12 02 m). En 1963, la première présentation du Chant du Monde a lieu à Annecy. Son état de santé s'aggrave, il décèdera en 1966.

Bibl. :   "Wikipédia.org"


Oeuvres de Jean LURÇAT mises en vente

Affichage 1 - 20 sur 372

Helios - Tapiserie signée

Lot n° 146
268cmx197cm
Signée en bas à gauche et numérotée 1325 
Manufacture Raymond Picaud, Aubusson 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Fanfare sur fond noir - Tapisserie signée

Lot n° 36
164cmx120cm

Online-Auction
75008 Paris
France

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Le tapageur - Tapisserie signée

Lot n° 110
Edité par Corot. Tapisserie imprimée figurant un coq. Signée en bas à droite. Bolduc au dos indiquant exemplaire n°463

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Scie Pick - Tapisserie signée

Lot n° 136
153cmx200cm
Tapisserie d'Aubusson signée et tissée par les ateliers TABARD frères et soeurs. Bolduc au verso.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Chidren's corner - Tapisserie signée

Lot n° 131
175cmx197cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Composition à l'insecte - Dessin à la gouache signé

Lot n° 177
29cmx23cm

Cette œuvre est la planche préparatoire de l'une des illustrations de l'ouvrage Le Monde merveilleux des insectes, J.H. Fabre [1950, lithographies originales, Paris, Les Cent-Une [145 exemplaires]. 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Les lévriers afghans - Tapisserie signée

Lot n° 172
Carton de Jean Lurçat Tissée A la manufacture Tabard frères et soeurs à Aubusson.
Quatre lévriers afghans s'ébattent dans un décor constitué de petits volatiles et de végétaux ; au premier plan l'un des chiens saisit un oiseau par sa gueule. La ligne d'horizon se situe tout en haut de la tapisserie comme dans certaines tapisseries anciennes de la fin du Xvème siècle qui confirme la grande connaissance de Jean Lurçat à propos des tapisseries anciennes.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Femme alanguie - Aquarelle sur papier signée

Lot n° 84
30,5cmx46,5cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Paire de pichets de forme conique - Céramique polychrome signée

Lot n° 31
H. 30cm
Marqués en dessous Jean Lurçat Sant Vicens. 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Baigneuses - Gouache sur papier signée

Lot n° 56
17,5cmx21,5cm
Provenance : Fonds Étienne Bignou 
Galerie Pierre Matisse, New York 
Boyer Galleries, Philadelphie 
Galerie Zlotowski, Paris 
Collection particulière, Paris 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Autour de la mare - Gouache signée et dédicacée

Lot n° 338
27cmx48cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


La table - Tapisserie signée

Lot n° 339
117cmx195cm
140/500

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Essaim - Tapisserie signée

Lot n° 196
Dimensions non communiquées
Aubusson Editeur, Suzanne Gourely Gatien

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


C'est l'aube - Tapisserie signée

Lot n° 190
260cmx152cm
Tapisserie en laine de couleurs. Tirage n°2. 
Signée du monogramme de l'artiste et du lissier. 
Bolduc au revers. 
 
Provenance : Collection Kostadin et Claudia Deltcheff, Paris. 
Par succession à l'actuel propriétaire. 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Le petit chien vert - Tapisserie signée

Lot n° 204
154cmx180cm
Tapisserie tissée dans les ateliers Tabard.
Vers 1960.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Baigneuses - Gouache sur papier signée

Lot n° 108
45cmx35cm
Dedicated Pour Leslie Goldberg très amicalement and signed JLurcat (lower right)

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


La nuit cache le jour à l'envers de son noir - Tapisserie signée

Lot n° 173
180cmx270cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Le fendant - Tapisserie signée

Lot n° 300
172cmx218cm
Sans bolduc

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Coup de filet - Tapisserie signée

Lot n° 156
95cmx190cm
Tapisserie en laine à décor polychrome d'un fond marin animé de poissons sur fond noir.
Signée en bas à droite.
Bolduc signé et numéroté 3067.

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !


Boutefeu - Tapisserie signée

Lot n° 38
280cmx210cm

Tapisserie d'Aubusson, tissage basse lisse en laines polychromes, à décor d’un coq en majesté sur fond gris. Signée dans la trame. Bolduc titré au revers et portant les mentions "Carton de Jean Lurçat, numéro 16124, tissé à l'Atelier Raymond Picaud". Circa 1964 
280 x 210 cm 

Historique : 
Dans la poétique de Jean Lurçat le coq est l'animal qui pour tous les peuples du mondes est le génie de l'aube, donc du soleil donc du Feu. Lyriquement il est possible de dire que le coq met le feu au jour, éveille le Soleil. 

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !

Pages