Michel HAUMANT

Michel HAUMANT

1935 -

Ville:

Michel HAUMANT

Peintre, Michel HAUMANT est né à Nancy en 1935
Ses premiers dessins et peintures ont été faits à l'âge de sept ans, relatant la vie en campagne et la force des paysages. 
Sa vocation pour la peinture l'amène à suivre, de 1958 à 1962, une formation de peintre à l'école d’Art ABC de dessin de Paris dirigée par Raymond Renefer . À cette époque, les toiles sont directement inspirées des paysages, notamment en Lorraine et en Provence, deux régions qu'il affectionne particulièrement, dans lesquelles les arbres tiennent souvent une place centrale et structurante5.

Il fait alors plusieurs expositions sur la Côte d'Azur dont la première, en 1965, lance véritablement sa carrière.
À compter de 1968, le papier (initialement les rouleaux de papier utilisés en spectrographie à l’usine sidérurgique de Pompey) devient, à côté de la toile, un support privilégié de sa peinture. Au début desannées 1970, Michel Haumant expose des toiles centrées autour du thème de l’art à l’usine, où les toiles d'une géométrie parfaite côtoient les appareils électroménagers les plus évolués dans une parabole de l'art et de la science.

Avec le support papier, son travail évolue définitivement vers le portrait, spécifiquement le rouleau-portrait, qu’il débute en 1972 en combinant à cette époque gouaches et encres (diagrammes de machines électroniques). Cette œuvre permet de révéler les expressions profondes et caractéristiques des visages de ses modèles.
Aujourd'hui, le rouleau-portrait est constitué de papiers de différentes origines (papiers de Chine, du Japon, de Corée, de soie, voile…) sur lesquels sont peints les profils et visages de face du modèle. Les peintures sont réalisées recto-verso sur ce support et intègrent une colorimétrie puissante fondée sur les couleurs primaires. Michel Haumant a signé, jusque dans les années 1990, des rouleaux-portraits dont la longueur varie de 4 à 13 m. À présent, l'intensité des couleurs et les traits de caractère de ses modèles s'étalent sur2,80 m de long réalisée en deux à trois mois en atelier.

Une grande exposition de 26 rouleaux14 de grand format lui a été consacrée en mai-juin 1984 au musée des beaux-arts de Nancy dans le cadre des journées internationales des musées.

Après une période de 20 ans où les expositions individuelles ou de groupe se sont succédé, le peintre, depuis 1985, montre ses œuvres sous forme de « déroulements » d’environ une vingtaine de minutes. Il dévoile alors pour la première fois, en public, le rouleau au modèle afin de recueillir son expression à vif. Ce dernier est souvent surpris de sa représentation très colorée et en double transparence.

Il a aussi présenté certains rouleaux dans des lieux chargés de symboles : sa mère au centre Georges Pompidou à Paris (1982), le Saint-Suaire à la chapelle du Saint Suaire de Turin (1984)16, le sculpteur Arman à la Tate Gallery à Londres (1994), Jacques Hassoun au musée Freud à Vienne (1997) et Émile Gallé à Nancy (1998). Après la mort de Karlheinz Stockhausen, qui avait été « mis en rouleau », Michel Haumant a dévoilé en public son portrait à Berlin en octobre 2008.

De nombreuses personnalités contemporaines se sont faites « (é)tirer le portrait » : Laurent FabiusPaul Ricœur,Leïla ShahidAndré SantiniJacques AttaliGérard LonguetVladimir FédorovskiPierre RosenbergMichel RocardYves MichaudJorge Semprún

Plus de 350 rouleaux-portraits ont été réalisés.

Catégorie: