Eugène-Gonzalve MALARDOT

Eugène-Gonzalve MALARDOT

(1882 - 1871)

Ville:

Eugène Gonzalve MALARDOT

 Peintre et graveur, il est né à Metz en 1832. Il est d’abord connu comme artiste peintre puis graveur à l’eau forte, domaine dans lequel il jouit d’une bonne réputation, certaines de ces œuvres sont remarquées lors d’expositions à Metz. Parallèlement il s’intéresse à cette nouvelle invention qu’est la photographie. Il parfait ses connaissances en côtoyant les grands pionniers du nouvel art que sont Raphaë Maréchal et Casimir Oulif. Il se rend également à Francfort (Allemagne) en 1853 pour y étudier les techniques de la retouche photographique. La quête permanente de l’excellence dans l’exercice de son art fait que Gonzalve Malardot appartient au cercle très restreint des grands photographes, chercheurs savants, expérimentateurs de nouveaux procédés.

En 1862, peu après le décès de Casimir Oulif, Gonzalve Malardot fonde un atelier photographique  à Metz. Considéré comme l’héritier spirituel du « Maître », Malardot fait rapidement référence dans le milieu photographique messin. Issu d’une famille de petits commerçants, c’est à la seule réussite de son établissement que Gonzalve doit sa fortune grandissante. Bien que n’étant pas l’ainé de la famille il pourvoit à la fois aux besoins de ses frères Auguste Léon, en l’employant dans son atelier, et Charles-André (1817-1879), peintre et graveur dont le talent a mis plusieurs décennies a être reconnu. Durant sa courte existence Gonzale Malardot différenciera toujours ces photographies à but commercial de celles assujetties à ses recherches. L’atelier Malardot produira plusieurs milliers de clichés dont les fameuses photographies « carte de visite » (CDV) très en vogue à l’époque. Conjointement il présentera des pièces originales lors d’expositions. En 1867, il participe à l’Exposition Universelle de Paris en proposant « un charmant Buste de jeune fille », spécimen malheureusement disparu de nos jours.

Hormis de nombreux portraits CDV répertoriés à ce jour, ces œuvres les plus connues sont les photos prises du sommet de la Tour de l’église Saint Simon dans 8 directions différentes puis assemblées en panoramique ainsi que certains clichés pris lors du siège de Metz en 1870. 

Bibl.  :   "Lorraine-Café.fr"

Catégorie:


Oeuvres de Eugène-Gonzalve MALARDOT mises en vente

Affichage 1 - 1 sur 1

Autoportrait en chasseur - Photo en tirage albuminé

Lot n° 210
27cmx22cm

Le détail des ventes est uniquement accessible aux abonnés.

Créez un compte gratuitement puis abonnez-vous !