Un artiste lorrain qui a émigré dans le Pays de Loire : Jacques-Henri MARTIN


Jacques-Henri MARTIN       :  Rideau d'arbres

Jacques-Henri MARTIN est né en Haute Marne en 1928 mais vient vivre avec ses parents à Nancy où il fera toutes ses études secondaires et artistiques.
Sa formation se fera sous la houlette de Camille HILAIRE et durera six années.
Plus tard il obtiendra un poste de professeur à l'Ecole des Beaux Arts de Metz mais n'y restera que deux années.
La ville d'Angers, pour renouveler le poste de professeur de peinture et gravure dans son Ecole des Beaux Arts, organise un concours national de recrutement.
Ayant obtenu le Premier Prix, il va se fixer désormais dans cette ville  du Pays de Loire et abandonner la Lorraine en 1955.
Plusieurs nancéiens le suivront dans ce voyage dont Charles Mathonat et le célèbre graveur Jacques LINARD qui les avait précédé dès 1954.
J.H. MARTIN va donc organiser le cours de gravure et Il crée un atelier complet pourvu d’un triple équipement : presse typographique Stanhope pour la gravure sur bois, presses lithographiques pour la gravure à plat, presses pour la gravure en creux (taille-douce). Les presses lithographiques proviennent d’imprimeries, mais la grande presse pour la gravure en taille-douce est d’une provenance plus prestigieuse. Ce n’est rien moins que celle du grand artiste nancéen Victor Prouvé, qui l’avait fait fabriquer sur mesure pour son usage personnel. Elle était passée ensuite chez Étienne Cournault, autre artiste lorrain. Cette machine convoitée devait partir pour Oran, quand Jacques-Henry Martin l’a retenue. Un atelier de typographie est également monté, le seul d’une école de province avec celui de Nancy.

Voici donc nos deux compères-professeurs de gravure ex-nancéiens à Angers : Jacques LINARD et Jacques-Henri MARTIN
                           113num_040_w2.jpg
 Des deux artistes, Jacques-Henri MARTIN restera fidèle à son Anjou d'adoption alors que Jacques LINARD reviendra vers sa Lorraine natale.

Le 17 novembre prochain, dans sa salle de ventes aux enchères de Cholet, l'étude "Enchères des Pays de Loire" par l'intermédiaire de Maîtres Chauvire et Courant commissaires-priseurs, va procéder à la dispersion de l'atelier de Jacques Henri MARTIN.
Voici quelques unes des oeuvres qui seront mises en vente ce jour là, parmi les 42 huiles :

Lot n° 298   Une huile sur toile de 1980 "Epanouie"  80cmx100cm   :
             O_MARTIN - Epanouie.jpg

Lot n° 301  Une huile  sur toile de 1971  "Sur Mars?" 89cmx116cm  :
      O_MARTIN - Sur Mars.jpg

Lot n° 305  Une huile sur toile de 1980 "Rideau d'arbres" 89cmx116cm que nous présentons en tête de cet article

Lot n° 314  Une technique mixte de 1970 "Découpages et reliefs" 65cmx81cm
        O_MARTIN - Découpages_et_reliefs.jpg  

Lot n° 324   Une huile sur toile de 1965  "Nocturne" 89cmx116cm
        O_MARTIN - Nocturne.jpg

Toutes ces oeuvres sont estimées entre 200 et 300 euros.

Rappelons aux amateurs, que la même étude a vendu un premier lot d'oeuvres de l'artiste en juin 2019 avec des résultats entre 200 et 600 euros hors frais.
Vous retrouverez quelques toiles vendues et quelques unes des toiles à vendre sur la fiche de l'artiste.
Robert LETERRIER