Le marché lorrain pour les artistes de notre région reprend vie.


Roger MENIN       :  L'amour du violoncelle

L'automne arrive et les salles de ventes lorraines retrouvent une pleine activité.

Trois belles ventes consacrées à la Lorraine sont annoncées dans les prochains jours.

En premier lieu, Maître TEITGEN dans sa salle nancéienne d'Anticthermal  va, le 26 septembre, offrir à l'appétit des amateurs des "Trésors du Patrimoine Lorrain". Pas d'oeuvres exceptionnelles mais plein de bons petits tableaux à des prix modestes.
 Parmi les artistes représentés, citons Roger MENIN avec son 'L'amour du violoncelle" que nous présentons en tête d'article.
On trouvera aussi des aquarelles de Marcel LEVIEUX et de Marcel EUVRARD, des huiles sur différents supports de L. BARTHELEMY, de R.E. HAGUENAUER, de F. EHRHART, de P. REMY, de P. MALQUIT, de A. KAUFFER ou encore de G. DUMONT et beaucoup d'autre petits maîtres que vous pourrez découvrir dans la fiche de cette vente dans notre"Calendrier".
Les amateurs de faïences seront gâtés avec des productions de Lunéville, de Saint Clément, des Islettes et les bibliophiles trouveront de nombreux ouvrages et plaquettes consacrés à la Lorraine.

Le 29 de ce mois de septembre, à Epinal, Maître MARQUIS va disperser une importante collection d'archives lorraines avec des pièces particulièrement recherchées concernant la ville de Remiremont.
Est-ce de l'Art ?    Ceux qui ont pieusement conservé ces morceaux d'Histoire vous diront qu'ils ont leur place dans un musée au même titre qu'une sculpture, qu'une peinture ou qu'une gravure. Alors, considérons ces papiers comme des objets "lorrains" précieux.  . 

On y trouvera des pages consacrées aux Abbesses de Remiremont, des documents concernant les Ducs de Lorraine dont ce fort lot de Charles III signés de 1559 à 1605. 
175703_729352408_b96f300449b44721ce04de18ff1661c2(1).jpg 
Ou ce lot de quatre documents signés par le Duc François II de Lorraine adressés aux Abbesses de Remiremont de 1598 à 1626.
       092918_928316048_e80f113419095f4be80371b05bb005e3(1).jpg

 

Enfin, à Nancy, Maître PERRIN dans sa salle de Nabécor Enchères, va poursuivre, le 6 octobre, la dispersion de la collection du sculpteur Louis BURTIN ami d'Emile FRIANT.
On y trouvera de très belles huiles sur toile d'Emile CHEPFER dont cette "Campagne de Russie"
          O_CHEPFER - La_campagne_de_Russie.jpg

mais surtout sept oeuvres d'Alfred RENAUDIN dont ces "Vieilles murailles à Réchicourt le Château" estimées à 1800 euros.
    O_RENAUDIN - Vieilles_murailles_à_Réchicourt_le_Château.jpg.jpg
ou ce lumineux  "Puits à balancier à Petitmont"
    O_RENAUDIN - Le_puits_à_balancier_à_Petitmont.jpg 

Des estampes de Lucien-Henri GRANDGERARD parmi lesquelles les amateurs pourront choisir cette belle eau forte "Dimanche à ... en Hollande"
         O_GRANDGERARD - Dimanche_à.....jpg

ou cette "Petite marine à Cancale"
          O_GRANDGERARD - Petite_marine_Cancale.jpg

On trouvera aussi des oeuvres d'Etienne CORNAULT dont cet "Homme dessinant", selon toute vraisemblance, un autoportrait, une eau forte estimée une centaine d'euros. Quel regard !!
                           O_COURNAULT - Homme_dessinant_Autoportrait.jpg

 Et des gravures d'Emile FRIANT à foison dont cette version rehaussée du "Pêcheur" (sans poissons!)
    O_FRIANT - Le_pêcheur.jpg

Rappelons que, toujours issues de cette succession de Louis BURTIN, une importante collection d'huiles sur toile de Friant  a été proposée aux enchères le 21 juin dernier à Paris par la Maison Sotheby's avec le succès que l'on sait.
Vous retrouverez toutes ces oeuvres sur la fiche de l'artiste de notre site Artlorrain.com

Et puis de nombreux objets et un grand nombre de très beaux ouvrages illustrés ou non parmi lesquels nous pourrions choisir le célèbre "Recueil des ouvrages de serrurerie que Stanislas le bienfaisant Roy de Pologne, Duc de Lorraine et de Bar a fait poser sur la place Royale de Nancy, à la gloire de Louis le Bien-Aimé.  " du non moins célèbre Jean LAMOUR
                           O_Jean LAMOUR.jpg
.

La foule des grands jours est à prévoir rue de Nabécor.

Robert LETERRIER