Le marché de l'art "lorrain" en juillet et août 2016


Claude GELLEE       :  A pastoral landscape with a shepherd and shepherdess

Cet été 2016 avec, à partir du 15 juillet, la majeure partie des salles de ventes en sommeil estival a, cependant, été riche en oeuvres de grande qualité.
L'incontournable Claude GELLÉE dit Le Lorrain a été brillamment représenté le 6 juillet à Londres sur le catalogue de la maison Bonham's.
Nous présentons en tête de cette rétrospective mensuelle ce "Paysage pastoral avec un berger et une bergère et leur troupeau dans un paysage d'Arcadie". Grande huile sur toile de 97,7cmx134,9cm qui n'a été découverte qu'en 1972, typique de l'oeuvre du lorrain avec cette belle lumière du soleil couchant, elle a finalement été adjugée un peu en dessous de son estimation à 709.740 euros.
Du même artiste vosgien, un dessin au lavis "Paysage panoramique de la campagne romaine" avec au verso une "Etude d'arbre" dépassait nettement son estimation à 405.620 euros le 5 juillet, toujours à Londres, mais chez Sotheby's.
O_GELLEE_1.jpg
En continuant à feuilleter les catalogues de ce mois de juillet mais en changeant de siècle, le classique et prolifique Camille HILAIRE était présent chez Maîtres Debussy et Aymard à Cannes le 9 avec ce grand "Bouquet d'été" acquis par un amateur pour 4000 euros.
O_HILAIRE - Bouquet_d’été.jpg

Retraversons la Manche et le 7 chez Christie's figurait ce "Bois de Boulogne-Paris" du peintre natif de Vézelise Albert-Léopold PIERSON.
Elève d'Edmond PETITJEAN,  il fut un excellent coloriste et cette huile sur toile atteignait la bonne enchère de 3273 euros.
albert-leopold-pierson-bois-de-boulogne,-paris.jpg

 Le maître de Neufchateau était, quant à lui, présent aux cimaises de la vente du 21 à Lyon chez Me Conan avec cette "Côte normande animée" cédée à son estimation basse de 1800 euros.
O_PETITJEAN - Côte_normande_animée.jpg

L'autre grand paysagiste lorrain Alfred RENAUDIN était présent chez Maitres Goxe et Belaisch à Enghien.
Cette huile "Lavandière à Ville sur Yron" voyait son estimation nettement dépassée et elle était adjugée à 4450 euros.
O_RENAUDIN - Lavandière à Ville sur Yron.jpg

Au début du XIXème siècle, la Lorraine artistique était particulièrement brillante en France avec ses miniaturistes et le lunévillois François DUMONT en était une des figures les plus marquantes.
Maître Blouet dans sa salle de Mayenne proposait aux amateurs ce "Portrait de Madame Emar Jacques Lestorey de Boulongne"  Ce minuscule et délicat portrait sur un fermoir de bracelet en or était cédé pour 2100 euros le 24.
O_DUMONT - Portrait_de_Mme_Emar_Jacques_Lestorey_de_Boulongne_0.jpg

Changeons de siècle avec le nabis messin Ker Xavier ROUSSEL dont cette "Bacchanale", pastel ceintré qui figurait au catalogue de la vente organisée le 1er à l'Hotel Drouot de Paris par l'étude Boisgirard et Antonini.
Un amateur se l'appropriait pour 2700 euros.
O_ ROUSSEL - Bacchanale.jpg

Plus près de nous, Paul FLICKINGER ce surréaliste contemporain était présent à Troyes chez Maîtres Boisseau et Pomez.  Cette grande et énigmatique huile sur toile "Chasse, déesse fantastique à la grappe de raisin" était cédée le 2 pour l'enchère modeste de 300 euros.
O_FLICKINGER - Chasse_déesse_fantastique_à_la_grappe_de_raisin_0.jpg

Dans le monde de la sculpture, quelques belles oeuvres en juillet dont cet étonnant "Ours se mirant dans la fontaine"  de Christophe FRATIN, cédé le 18 au Havre chez Maitres Le Bars et Mazzoni pour 2400 euros.
O_FRATIN - Ours_se_mirant_dans_la_fontaine_1.jpg

ou cette production classique du nancéien Emile-Just BACHELET "Saint Corentin patron de Quimper"  en collaboration avec le céramiste Henriot vendue le 4 à Morlaix chez Me Dupont pour 1300 euros.
                                    O_BACHELET - Saint_Corentin_patron_de_Quimper.jpg
ou  cette oeuvre du vosgien Alphonse SALADIN "Baigneuse allongée" en marbre dont un amateur se portait acquéreur le 18 au Havre pour 1800 euros.
O_SALADIN - Baigneuse_allongée_0.jpg
Evoquons, enfin d'Alfred FINOT, un des membres influents de" l'Ecole de Nancy". Ce vase "Trois femmes" en grès de Mougin emporté le 2 à Epinal chez Maître Marquis pour 1250 euros.
                       O_FINOT - Trois_femmes.jpg

Le mois d'août a été beaucoup plus calme et seules quelques salles de villes de villégiature ont conservé une petite activité dans le marché de l'art.
Ainsi en Bretagne, à Morlaix Maître Dupont adjugeait cette "Vue d'Erbalunga" de Pierre BACH, qui a si bien peint la Corse, pour 1000 eurosO_BACH - Erbalunga_1.jpg
Dans la même salle, Maître Dupont proposait aussi cette extraordinaire eau forte de Jacques CALLOT "La fiera dell Impruneta" gravée à Florence en 1620. Après une belle bataille d'enchères, elle était adjugée à 1100 euros.
O_CALLOT - L'Imprunetta.jpg

En Normandie, Maître Boscher de Cherbourg adjugeait deux huiles d'Adrienne JOUCLARD dont le "Vers le départ à Longchamp" était adjugé pour 540 euros.
O_JOUCLARD - Vers_le_départ_à_Longchamp.jpg

Direction la Côte d'Azur pour une huile sur panneau de François-Louis LANFANT de METZ "La leçon de musique" estimée entre 2000 et 2500 euros. Faute d'enchères suffisantes, cette oeuvre était retirée de la vente.
                  O_LANFANT de METZ - La_leçon_de_musique.jpg
A l'étranger, là encore peu d'activité. Artlorrain.com a relevé deux enchères significatives. La première, outre Atlantique à Fairfield, deux huiles sur panneau du verdunois Louis-Hector LEROUX peintre d'histoire et de genre. "Lesbia and Tuccia" sont restées en-deça de leur estimation pour être cédées à 1327 euros.
O_LEROUX.jpgO_LEROUX - Tuccia.jpg

A Jérusalem chez MatsArt Auctioneers, cette sculpture en marbre d'Aimé MOROT "Head of woman" atteignait l'enchère record de 6311 euros.
O_MOROT - Head_of_woman_marble.jpg

Par contre, et là encore faute d'enchères suffisantes, ce beau "Portrait of a lady" du vosgien Joseph VAUDECHAMP était retiré de la vente organisée à Berlin chez Auctionata Auktionen.O_VAUDECHAMP - Portrait_of_a_lady.jpg

Le mois de septembre se profilait et si la première quinzaine s'annonçait très calme, la suite et l'automne prochain paraissaient déjà très prometteurs.
Nous en reparlerons bientôt mais dès à présent, rejoignez nous sur Artlorrain.com pour découvrir ce que nous avons répertorié pour le plaisir des yeux.
Robert LETERRIER