Connaissez vous Léon Joseph VOIRIN ?


Le 7 novembre prochain, la salle de ventes Nabécor Enchères de Nancy va présenter sous le marteau de Maître Perrin deux toiles de Léon Joseph VOIRIN dont : "Place de l'Académie à Nancy".

O_Jules-Antoine-VOIRIN - Place_de_l'Académie_à_Nancy_0.jpg

Avec son frère jumeau Jules Antoine, Léon Joseph VOIRIN a parfaitement décrit la vie trépidente de la ville à la fin du XIXème siècle. Le mouvement artistique de l'Ecole de Nancy se profilait déja.

La défaite de 1870 a conduit de nombreux alsaciens et nord-lorrains à se réfugier à Nancy dont la population a  alors considérablement augmenté. La ville devenue, alors, la capitale des provinces de l'Est se transforma en une cité animée dont cette vue  de la Place Carnot en est le symbole. La seconde huile présentée est une vue  : "La concert au kiosque, Parc de la Pépinière à Nancy".

Sous l'égide de la "Société Lorraine des Amis des Arts" (S.L.A.A.) la vie artistique nancéienne va se développer rapidement.
Cependant,dès 1860 les frères Voirin avec Charles COURNAULT et Charles SELLIER avaient fait  renaître le "Salon de Nancy". Ce Salon allait connaitre un grand retentissement dans l'Est de la France avec la présence d'artistes de renommée nationale. Ainsi, dans celui de 1868 étaient présents le sculpteur BARTHOLDI, le peintre Eugène BOUDIN ou Jean-Baptiste COROT. Cette année là les frères VOIRIN présentaient  : "Scènes de chasse" , "Femmes à la rivière" et "Troupeau de moutons".   Dans ce même salon figuraient entre autres Alexis CHARBONNIER, François-Louis FRANCAIS, Aimé MOROT ou Charles-François SELLIER et dans les Arts Appliqués Emile GALLÉ et Auguste MAJORELLE père de Louis Majorelle. La grande période artistique nancéienne commençait pour durer jusqu'aux premiers jours de la Grande Guerre.