Metz (57)

Code Postal: 
57000
Département: 
Moselle

Alfred PELLON

(1874 - 1949)
Alfred PELLON

Peintre, affichiste, Alfred Pellon naît en 1874, à Metz, une ville de garnison animée du nouveau Reichsland Elsaß-Lothringen. Avec sa ceinture fortifiée, Metz est sur le point de devenir la première place forte du Reich allemand. Bohême et fantasque, le jeune Pellon étudie à l’Ecole municipale de dessin à Metz. Il poursuit ensuite ses études, à l’Académie des Beaux-Arts de Munich, de 1898 à 1902.

Gabriel PELLON

(1900 - 1975)
Gabriel Pellon  "Composition"

Peintre, décorateur et scénographe, Gabriel Pellon naît à Metz dans un milieu artistique, le 10 février 1900. Suivant les traces de son père, il suit une formation de décorateur de théâtre en 1917. Il se familiarise avec le cubisme après une rencontre avec le peintre André Dunoyer de Segonzac. Bien que lorrain d'origine, Gabriel Pellon quitte Metz après la rétrocession de l'Alsace-Moselle à la France.

Jules PASCALY

(1868 - ?)

Peintre, il est né à Metz en 1868. 
Cet employé supérieur des P.T.T.  fut un peintre amateur-artiste probablement autodidacte.
Il figura aux salons de Metz, Nancy, Epinal, jusqu'en 1920.
Le musée de Metz possède de lui une peinture à l'huile : Moisson en Lorraine

Bibl.  :  Harcos  "Peintres et graveurs lorrains"

Marie-Octavie PAIGNÉ-STUREL

(1819 - 1854)
Marie Octavie PAIGNE-STUREL  "Vase de fleurs"

Peintre, Marie Octavie Paigné est née le 7 mai 1819 à Metz . Elle est   fille de Jacques Paigné, capitaine de la garde impériale à la retraite,  , et de Catherine Munier, née à Jouy-aux-Arches.

François-Didier NOMÉ

(? - ?) Vit au 17e
François Didier NOMÉ  "Le tombeau de Salomon"

Peintre né à Metz vers 1593, il meurt à Naples après 1644.

Longtemps confondu avec Didier Barra, sous l'appellation de Monsù Desiderio, il a été remis en lumière grâce à la découverte de sa signature sur un tableau de la Destruction de Sodome (Rome, coll. part.), puis sur d'autres peintures (Intérieur de cathédrale, Naples, coll. Miranda ; Circoncision, New York, coll. part.).

Paul-François NICLAUSSE

(1879 - 1958)
François Paul NICLAUSSE

Sculpteur et graveur-médailleur, il est né à Metz en 1879 et décède à  Paris en 1958.  Il a laissé de nombreuses sculptures de style Art déco.   

Paul Niclausse naît à Metz pendant l'annexion allemande, le 26 mai 1879. Doué pour les arts, il veut faire une carrière artistique en France et choisit la sculpture. Niclausse devient l'élève d'Hubert Ponscarme et de Gabriel-Jules Thomas à l'École nationale supérieure des beaux-arts.

Jean-Etienne MULLER

(1923 - 1959)
 Jean-Etienne MULLER  "Autoportrait"

Peintre, cartonnier, graveur, il est né en 1923 à Metz, il meurt accidentellement au Luxembourg en 1959. J. Muller pasa plusieurs années à Aubusson comme cartonnier de tapissserie, y laissant de remarquables cartons. Les sujets de ses oeuvres sont variés : Nativité, L'arbre, Barraques foraines, Les Bohémiens, Les hérons (carton de tapisserie)...

Marc MONKOWICKI

(1929 - 2010)
Marc MONKOWICKI  "Les portiques"

Peintre, il est né en 1929 à Paris et décède en 2010
Peintre titulaire de la Marine nommé en 1981
Elève aux Beaux-Arts de Paris et Nancy.
Études perturbées et interrompues par la guerre Après celle-ci, il exerce tous les métiers, tout en ne cessant pas de peindre, décide en 1972, de se consacrer uniquement à la peinture.
Monkowicki aime les ciels par gros temps, la mer et les bateaux. Il peint d'une pâte épaisse et colorée, donnant à la toile l'aspect d'un crépi rugueux. De sa palette sourde et somptueuse, il joue les contrastes.

Jean MIGLIO

(1905 - 1951)

Peintre, dessinateur, sculpteur, il est né à Metz en 1905. Il y meurt en 1951. Ce maître ébéniste s'adonna au dessin, à la peinture et à la sculpture, après avoir été l'élève d'Untersteller et d'Emile Grub. 

A partir de 1932, il exposa régulièrement au Salon des Artistes Mosellans (Le moulin, Magny-La Mère Francis, Saint-Julien-Bord de la Moselle, Metz-Village, etc...).

Bibl.  :  Harcos "Peintres et Graveurs Lorrains".

Albert MARKS

(1871 - 1941)
Albert MARKS

Comme son frère Ferdinand, peintre lui aussi, Albert Markovski, dit Marks, n’est pas messin de naissance mais d’adoption et d’inspiration. Il est né à Paris le 24 janvier 1871 d’un père d’origine prussienne, ferronnier d’art. Au lendemain de l’annexion, sa famille s’installe à Metz, où Albert connait une jeunesse simple et obscure. Après des débuts de sculpteur (il est entre 1884 et 1894, l’élève de Dujardin) il s’oriente vers la peinture et devient un paysagiste chez qui on perçoit, du moins dans les premières toiles, l’influence de Corot et de Daubigny.

Pages

S'abonner à RSS - Metz (57)